Passer au contenu

Interdiction d’arroser: une mesure préventive et nécessaire

Mardi, 28 août, 2012

La Ville de Châteauguay a fait le point aujourd’hui sur l’interdiction d’arroser en vigueur depuis le 12 juillet dernier sur son territoire et celui des municipalités desservies par son réseau d’aqueduc. 

Des conditions climatiques exceptionnellement sèches et chaudes accompagnées d’un déficit important de précipitations autant l’hiver dernier qu’au printemps et au cours de l’été ont fait en sorte que les niveaux tant du lac Saint-Louis que de la nappe phréatique sont demeurés très bas rendant l’approvisionnement en eau plus difficile. Cette situation de sécheresse jumelée à une surconsommation en eau potable a amené les autorités municipales à interdire l’arrosage au boyau de façon continue et/ou mécanique afin de protéger et sécuriser le réseau et préserver les équipements municipaux de bris majeurs. 

Cet été, la consommation journalière a plusieurs fois frôlé le seuil critique des  50 000 m3, le dépassant même à quelques reprises. « Heureusement, en général les efforts des citoyens, jumelés à ceux des effectifs municipaux, ont permis de ramener les niveaux de consommation à des seuils acceptables en période de crise. Il y a toutefois encore beaucoup de sensibilisation à faire auprès de l’ensemble de la population pour que nous en venions à une meilleure gestion de cette ressource collective essentielle », indique la mairesse Nathalie Simon, qui a profité de l’occasion pour remercier les citoyens de leur coopération.

Mme Simon s’est dite consciente des chambardements dans les habitudes de vie que cette longue interdiction a pu avoir. Elle a néanmoins insisté sur le fait que cette décision était nécessaire afin d’éviter le pire. « Une surconsommation d’eau entraîne notamment une usure prématurée de nos équipements et l’eau puisée dans les conditions rencontrées ces dernières semaines est de moindre qualité et doit subir plus de traitement avant d’être envoyée dans le réseau ce qui élève les risques de contamination et qui peut se traduire par des avis d’ébullition : une situation beaucoup plus préoccupante pour les citoyens qu’une interdiction d’arrosage. » 

La Ville de Châteauguay peut maintenant compter sur l’expertise d’un nouveau directeur aux Travaux publics et génie, Sébastien Bondu, et d’un ingénieur spécialisé en traitement de l’eau potable et des eaux usées, Pascal Rochette, chef à la Division hygiène du milieu. Leur expertise jumelée à celle de l’équipe en place est un atout majeur pour les résidants de Châteauguay. MM. Bondu et Rochette examinent présentement les différentes solutions à apporter pour améliorer la situation. 

Une campagne de sensibilisation sera développée au cours des prochains mois pour une mise en place au printemps 2013. Si tout va bien, l’interdiction pourrait être levée prochainement.

Dernière mise à jour: 2012-08-28 10:07

Publication