Passer au contenu

Châteauguay prend ses précautions face à l’agrile du frêne

Vendredi, 11 juillet, 2014

La Ville de Châteauguay, en collaboration avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) prend ses précautions en vue d’une possible éclosion sur son territoire de l’agrile du frêne, alors qu’elle a procédé à l’installation de dix (10) pièges à travers la municipalité dans le but de détecter la présence de l’insecte, dont un au centre écologique Fernand-Seguin.

Les dispositifs demeureront en place jusqu’à la fin de l’été. Les pièges étant spécialement traités, il est interdit à la population d’y toucher sous risque de provoquer une irritation cutanée.

Rappelons que l’agrile du frêne s’attaque à toutes les essences de frêne, à l’exception du sorbier d’Amérique. Une bonne partie des dommages causés aux arbres est attribuable aux larves de l’insecte qui s’infiltrent sous l’écorce et empêchent l’apport d’éléments nutritifs et de l’eau dans l’arbre. Un frêne en santé peut d’ailleurs mourir en l’espace de seulement deux (2) à cinq (5) ans advenant la destruction de la couche sous l’écorce qu’on appelle le cambium.

Dernière mise à jour: 2014-07-11 08:53

Publication