Passer au contenu

Le Nadine : le début de la fin

Le Nadine

Michel Carbonneau

MAYDAY, Mayday, Mayday. Ici le Nadine.
Notre position est 4726 sur 6119. Nous sommes neuf…
dix personnes à bord. Nous sommes en train de couler. Over.

Tel fut le dernier message reçu par la garde côtière canadienne à 22 h 36 le 16 décembre 1990. Dix minutes plus tard, le Nadine sombrait, emportant avec lui la vie de huit des dix membres de son équipage.

Basé sur une histoire vraie, le roman nous transporte dans l’univers des pêcheurs hauturiers madelinots des années 1970 à 1990. Il raconte l’enfance et l’adolescence de ces fils de pêcheurs qui, au fil du temps, ont gravi les échelons jusqu’à devenir de fiers hauturiers qui perdront la vie dans la fleur de l’âge.

Michel Carbonneau a quitté les Îles-de-la-Madeleine en 1958 et habite Châteauguay depuis plus de 50 ans.  En 1998, il publie une saga en deux tomes intitulée Le Banc de L’Orphelin. Son troisième roman, L’Énigme du Marie-Carole, est paru en 2011. Tous les romans de Michel Carbonneau sont basés sur des faits vécus et sont le fruit de longues enquêtes.

(extrait du carton d’invitation du lancement de livre qui a eu lieu le 1er novembre 2015)


Catégorie : Roman historique

Éditeur : Carte blanche

Date de publication : 2015

Pages : 408

ISBN : 9782895902621

Pour vérifier la disponibilité de ce livre dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque, veuillez cliquer ici.

Dernière mise à jour: 2016-02-23 14:29